monotof mixtape

Psy 4 de la rime, L'interview


psy4 de la rime
Psy 4 de la rime, L'interview

01. Salut les PSY 4 DE LA RIME! Tout d'abord, merci Ă  vous d'avoir acceptĂ© cette interview! Pouvez-vous vous prĂ©senter pour les auditeurs qui ne vous connaitraient pas? 

ALONZO : ALONZO, SOPRANO & DON VINCENZO sont les chanteurs du groupe, et SYA STYLES est le DJ et le compositeur. 
 




02. Quelles sont vos influences musicales, et comment en êtes-vous venus au Rap?

SYA STYLES : Comme on aime le répéter, on est des enfants du top 50 ! On a grandi avec la radio dans la cuisine de la madré, les cassettes du bled dans la voiture du padré et le walkman du grand frère. 

ALONZO : On aime la musique du monde : pop, rock, reggae, variété française et la musique traditionnelle : raï, etc. On est rentrés dan le Rap comme certains de notre quartier sont rentrés dans le foot, c’était par passion et pour ne pas chômer au quartier.


03. Comment qualifierez-vous votre style de Rap? 

ALONZO : C ‘est une larme au coin d’un sourire. 

SYA STYLES : On fait  la musique qui nous ressemble… 


04. Votre actualité, c’est la sortie de votre 3ème album, intitulé « Les Cités d’Or » (disponible dans les bacs depuis le 26 Mai 2008). Dans quel état d’esprit avez-vous abordé sa conception ? 

SYA STYLES : Tempête serin. On a évité de se mettre la pression pour rien, car on avait mal vécu la conception du 2ème. Sur ce dernier, on a juste « tapé au sac » comme on dit chez nous, sans se prendre la tête. 

ALONZO : On se connait tous super bien, donc il y avait pas de pression. On ne s ‘arrête jamais de bosser, donc on avait déjà des morceaux avant même que SOPRA’ ne sorte son album. Au final, on l’a abordé confiant et dans un bon esprit. 

SYA STYLES : On a fait de la musique comme on aime la faire, sans tomber dans la prise de tête, sans se demander si on aller plaire à Pierre, Paul ou Abdel (rires). 


05. À partir de quand avez-vous débuté le travail sur cet album ? Tout de suite après « Enfants de la Lune » ou plus récemment ? 

SYA STYLES : Contrairement au précédent album, sur celui-ci on a vraiment essayé de ne pas faire de coupure trop longue comme ce fut le cas entre « Block Party » et « Enfant de la Lune ». On a voulu travailler dans la continuité pour être plus efficace et plus productif. Donc, quand SOPRA’ était en studio pour son album, avec le reste du groupe on avançait de notre coté. 


06. Le succès de vos deux précédents albums (disque d’or tous les deux si je ne me trompe pas) et celui de SOPRANO (là aussi disque d’or) a-t-il été une pression supplémentaire ? 

ALONZO : Non, car on écrit des instants de vie. À partir du moment où on reste sincère avec nous-mêmes c’est l’essentiel. 


Psy4 de la rime

07. Quelle est la signification de ce titre « Les Cités d’Or » ? 

ALONZO : Dans le Rap français, on a souvent tendance à crier : notre rage  envers le système,

nos peines, etc. Dans le titre de notre album, on a voulu honorer l’éducation de nos parents, le respect qu’on a envers autrui, la vie avec plusieurs communautés différentes. Ça, ce sont de vrais richesses et ça mérite d’ être entendu. 


08. Au niveau graphique, il y a une cohérence entre les pochettes de vos différents albums. Était-ce voulu dès le départ ou cela s’est fait au fur et à mesure suivant les retours qui ont pu être faits sur les pochettes ? 

SYA STYLES : C’est un concept que l’on a depuis le 1er album, et que l’on a peaufiné au fur et à mesure des albums. D’ailleurs, on a déjà la pochette du 4ème album. (rires) 

ALONZO : En fait, on suit l’évolution de notre quartier le Plan d’Aou (Quartiers Nord de Marseille, ndlr) qui se détruit petit à petit depuis plus de 15 ans maintenant. 


09. Au niveau des productions, avez-vous encore plus ou moins géré ça en interne (avec les prods de SYA STYLES ou SOPRANO comme sur quelques morceaux des précédents albums) ou fait appel à d’autres producteurs ? 

SYA STYLES : On a fait appel à l’entourage, comme ZENN et BARON qui avaient produit « La Vengeance aux deux Visages ». ALONZ’ a aussi fait 2 prods. Il y a également DJ SKALP (que SOPRA’ a rencontré lors de l’élaboration de son album), et DJ ERISE avec qui on a sympathisé sur la tournée d’ARSENIC.

Comme pour les feats, cela s’est fait à l’instinct. C’est le fruit des différentes rencontres qu’on a faites au fil des ans, et cela s’est très bien passé. 


10. Au niveau des featurings, vous avez uniquement fait appel à NATE DOGG, pourquoi ce choix ? 

SYA STYLES : Comme pour les précédents albums, on l’a vraiment fait à l’instinct, et pour ce morceau, après écoute de la prod, ça nous paraissait plus qu’évident qu’il nous fallait NATE DOGG et personne d’autre !!! D’ailleurs s’il avait refusé le feat, ou si cela n’avait pas été possible, on ne se serait pas rabattu sur un autre nom du Hip-Hop, on l’aurait fait sans lui. On ne fait pas de featurings pour avoir le mec du moment. 


11. Le morceau « Jeunesse France » est assez engagé. Pourquoi avoir choisi de faire de ce titre le single de l’album quand la plupart des artistes privilégient des titres aux thèmes plus légers ? 

SYA STYLES : C’est à l’image du groupe. Quels que soient les albums, on a toujours fait du « psy4 », on n’arrive pas à faire autrement. (rires) 


12. Sur le morceau « Un Choix », on peut retrouver ALONZO en solo. Est-ce qu’on peut envisager la sortie d’un album solo dans les mois à venir, comme ce fut le cas pour SOPRANO après la sortie de votre 2nd album sur lequel il était en solo avec le morceau « Comme une Bouteille à la Mer » ? 

SYA STYLES : Inchallah, c’est la suite logique. L’ambition du groupe, c’est aussi de pouvoir  s’épanouir en solo par la suite. D’ailleurs, on a déjà commencé à enregistrer des morceaux pour l’album d’ALONZO


13. 2 mois après la sortie de l’album, quels sont les retours ? Quel a été l'accueil du public et des médias ? 


SYA STYLES : Les retours sont positifs et on est fiers de défendre cet album sur scène. C’est intéressant de voir comment nos supporters réagissent à nos morceaux et comment ils les perçoivent.

La scène  a cet avantage d’être le lien direct avec notre public, et c’est ce qui nous pousse à donner toujours plus… 


14. Vous intéressez-vous encore à la scène Rap en France , et quel regard portez-vous sur les diverses ramifications actuelles (nouvelle vague dirty, west-oast, east-coast, etc.)? 

SYA STYLES : Ce qui est intéressant c’est qu’aujourd’hui il y a du rap pour tout le monde, tout le public s’y retrouve. 


15. Avez-vous d'autres projets en cours (album, featurings, compil', etc.)? 

SYA STYLES : L’album solo d’ALONZO et sa mixtape à venir d’ici la fin d’année. 


16. Je vous remercie du temps que vous m'avez consacré et je vous laisse donc le mot de la fin!!! 

SYA STYLES : Merci à tous les auditeurs qui nous soutiennent et qui viennent transpirer à nos concerts !!!!!



2008 © Grizzmine & Radio unda

Commentaire
  • Envoyé il y a plus de 5 ans
    Nul.quel intérrer de parler de ces bouffons? rien a foutre de leurs actualité de merde! d'façon pour le savoir suffit d'allumer la radio! j'leurs vomi dessu


Facebook